Comment équilibrer son alimentation avec l’Indice Glycémique ? (2)


Dans le précédent article, nous avons défini l’indice glycémique. Je vous explique ici ce qui influence l’indice glycémique.

Quels sont les facteurs qui influencent l’indice glycémique?

1.La nature des sucres qui le composent

Dans les aliments, on trouve différents types de sucres.
Les sucres simples vont être plus vite absorbés. Les amidons quant à eux, vont avoir besoin d’être « découpés » en sucres simples pour être assimilés. Selon le type d’amidon, cela prendra plus ou moins de temps, et cela influencera donc le pic glycémique.

2.La présence de fibres

Les fibres ralentissent la digestion, elles limitent donc l’assimilation trop rapide des sucres. Ainsi elles freinent le pic glycémiques après le repas. Plus un aliment contient de fibres plus son indice glycémique est bas.

3.Le mode de cuisson de l’aliment

La cuisson a pour objectif de faciliter la digestion des aliments. Ainsi, plus un aliment est cuit longtemps, plus il sera digéré rapidement.

Pour faire baisser l’indice glycémique d’un aliment, on le consommera cru quand cela est possible (légumes et fruits par exemple), ou on limitera le temps de cuisson. Les pâtes al dente et le riz cuisson ferme!

4.Les transformations subies par l’aliment

Dernier élément qui influence l’indice glycémique : les transformations apportées à l’aliment. Exemple : broyage, purée, jus. Mais il s’agit également des traitements industriels. Par exemple, pour obtenir les céréales du petit-déjeuner, les grains sont en générale cuits, puis grillés ou soufflés, ce qui augmente considérablement l’IG. Idem pour les galettes de riz soufflées réputées « diététiques »!

–> donc, quels aliments choisir?

Pour limiter le pic glycémique et éviter les coups de fatigue liés à l’hypoglycémie, on choisira des aliments à indice glycémique bas : plutôt des légumes et fruits crus, des céréales complètes pas trop cuites, des produits non raffinés et transformés. L’idéal est d’associer différents types d’aliments au cours du repas pour ralentir d’avantage la digestion : céréales complètes, légumes, fruits, matières grasses.

Vous trouverez facilement sur le weB des tableaux avec les indices glycémiques des aliments. Mais voici quelques exemples :

Aliments à indice glycémique faile

Indice glyécmique modéré

Indice glycémique élevé

Pourquoi s’intéresser à l’indice glycémique des aliments?

Comme nous l’avons vu dans la première partie de cet article, un IG faible permet de limiter le pic glycémique après le repas et donc le coup de fatigue réactionnel. Mais l’IG a également un impact sur la santé.

Préférer des aliments à IG bas permet de prévenir certaines pathologies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et le surpoids.

Alors convaincus? Dites-moi en commentaires si l’indice glycémique des aliments influence vos choix alimentaires.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ